Les secrets d'Imlerith

Aller en bas

Les secrets d'Imlerith

Message par Imlerith le Sam 13 Jan - 16:29

Plongé dans le noir, à la merci des éléments Imlerith essayait tant bien que mal de se reposer sur la branche d’un grand chêne, à peine assez solide pour supporter le corps svelte mais fragile du jeune magicien, sombrant peu à peu dans un sommeil sans rêves.
Un frémissement lui parcourût le corps, signe de danger, il se redressa en sursaut, humant l’air aux alentours et éveilla sa magie en un éclair, il sentit une odeur de bois brûlé et commençait à entendre le crépitement de ce qui semblait être un incendie. Il se mit donc à courir en direction du foyer du brasier, dont les flammes s’élevait si haut qu’on aurait pu croire que l’astre solaire s’était levé en un instant. Les branches basses le giflaient et les ronces le marquaient mais il devait calmer l’incendie en vitesse, avant qu’il ne devienne incontrôlable.

Il déboucha enfin dans une clairière où il vit la source de ces flammes, une maison de fermier, on la déduisait nouvellement bâtie grâce aux échafaudages qui s’effondraient sur le côté gauche de la façade, le travail sur la symétrie du toit et des fenêtres était l’œuvre d’un maître de la charpenterie et les peaux de bêtes s’embrasant sur le séchoir à linge démontraient l’habilité du chasseur qui les avait récupérées. Il entraperçut au loin, 2 ombres dont il n’arrivait pas à déterminer l’origine, puis au milieu de ces silhouettes un cri de bébé retentit. Voulant s’assurer de la sécurité des habitants, il se mit à courir dans leur direction, établissant un contact psychique avec la plus grande ombre sans pour autant parler car il voulait apprendre ce qui s’était passé, il entendit alors :

« - Tout ça à cause de ce maudit bébé ! On aurait dû l’abandonner à la naissance ! »

Le temps alors se figea, l’homme sortit de sa tunique de cuir brodée un couteau de tanneur dont la lame aiguisée scintilla à la lumière du feu, il leva son bras dans les airs pour l’abattre sur l’enfant, la femme hurla lorsque l’acier ricocha sur la paroi magique qu’Imlerith créa In extremis. L’homme dans son élan ne pût alors stopper la lame qui se planta alors dans son abdomen. Dans une expression d’incompréhension il s’éteignit en tombant au sol.
Le bébé arrêta de pleurer et l’incendie s’arrêta net, sa mère le regarda dans les yeux puis s’enfuit en courant terrorisée comme si le diable était à ses trousses, laissant l’enfant seul au milieu de la forêt. Imlerith s’approcha du berceau de bois du bébé, emmitouflé dans une peau de daim, il grelottait à cause du froid, il prit alors le berceau et calma l’enfant en lui racontant les histoires des héros elfes de l’ancien temps, comme sa mère le faisait pour lui quand il était plus jeune…

Il s’approcha de la bâtisse sombre et isolée dont un des moines de Monastir lui avait parlé, la maison d’un certain maître Hong, trop âgé pour exercer son métier mais trop seul pour vivre encore longtemps, il regarda l’enfant droit dans les yeux puis, touchant son petit crâne doté de minuscules cheveux bruns occulta sa mémoire pour que jamais ils ne se souvienne de ce qui est arrivé à ses parents ou bien même qu’il oublie l’existence de son sauveur, pour son propre bien, il glissa un petit morceau de papier à l’intérieur du berceau, se déplaça discrètement jusqu’au pied de la porte et déposa l’enfant, après un dernier baiser sur le front, il partît reprendre sa quête de salut au travers des terres de ce monde.
Il regarda une dernière fois derrière lui lorsque le son de la porte grinçante retentit, le vieux moine consterné, étudia les alentours et ne vit rien, à part le petit bout de papier dans le berceau sur lequel était marqué en langage commun :

« Sohaî »
avatar
Imlerith

Messages : 4
Date d'inscription : 22/08/2016
Age : 16
Localisation : Quelque part dans les terres du Milieu

Feuille de personnage
Profil: Magicien,Ensorceleur
Race: Elfe Haut
Niveau: 1

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum